lundi 16 juillet 2012

systeme capitaliste complice de la religion ou l'inverse?

Bientôt le mois où on va faire semblant de croire a tous les mythes religieux et on va etre super fiere parceque on aura passé toute la journée a rien mangé pour enfin se goinfrer comme des porcs. 
Toute l'année on s'amuse a boire, fumé, baisé et voila que le mois de la vidange viens pour remettre ça au claire. Le taux de croyance remonte en fleche, les prières se font a temps, on adore le monde. Le matin on fait chier le monde pour cause que notre estomac est vide. 
Quand un estomac est vide c'est pas qu'une question de croyance, c'est une question d'injustice, de mauvaise distribution des biens du pays. C'est pas un mois qui fera qu'on comprendra la situation des démunis. Regarder son prochain qui est derriere soit pendant un mois ne suffira pas parceque ça s'appelle de la pitié imposé par des croyances par des entités inventés. 
Où est la problématique essentiel? un couffin, un mois sans manger pendant la journée suffirait? 
Quand une personne sort de ses tripes pour exprimer qu'elle a faim et que cette injustice ne peut plus continuer, on l'appelle psychopathe. Pourquoi? parce que il s'est exprimé par la violence. Pourquoi? parceque il n'a pas eu sa chance a l'école. 
Donc les prieres, les mots gentils, le parfaitisme (ça n'existe pas je sais) ne sauverons personne et n'expliquerons rien. 
J'en veux aux jeunes qui ont cru a cette foutaise. 
Je conclue ce billet par une invitation a lire la caverne de Platon, vous comprendrez peut être vos chaines. 

1 commentaire: